Psychologie et mise en scène des tours et routines de magie
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Communication et cold reading

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 31
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Communication et cold reading   Mer 2 Juin - 10:11

QU’EST-CE QUE LA COMMUNICATION ?

La communication, c'est tout procédé par lequel on s'exprime.

La communication implique un émetteur capable d'envoyer un message à un récepteur à qui le message est adressé, et qui réagit à ce message
A l'origine, un émetteur a une intention personnelle. S'il veut la faire partager, il lui faut mettre en forme cette intention, en la codant, puis en la transmettant.

Pour ce faire, il aura recours à un certain type de communication : par exemple le langage, ou une lettre, un mail….
En face de lui, un récepteur tente de décoder le message reçu pour le comprendre.

Il faut qu'émetteur et récepteur disposent d'un code, c'est-à-dire d'un ensemble de signaux, et que ceux-ci aient la même signification pour les deux : Si nous envoyons un mail à un Anglais ne comprenant pas le Français, nous et notre interlocuteur avons des signaux différents qui est la langue dans notre exemple

Une communication a quelque chance d'aboutir positivement si :• Emetteur et Récepteur ont en commun un certain nombre de signaux;
• et si ces signaux, ont, pour tous les deux, la même signification.

Problématique de la perception
Cette communication se superpose à un problème de perception qui va limiter les chances qu'ont les signaux de l'émetteur et ceux du récepteur de coïncider par leur signification.

Pourquoi?
Emetteur et Récepteur sont des êtres humains qui s'impliquent totalement quand ils communiquent. Cette communication ne se fait jamais à l'état brut; elle est constamment teintée par les éléments de personnalité de l'un et de l'autre. Chacun d'entre nous dispose de son histoire, de ses problèmes, de ses craintes, de ses désirs, de ses valeurs, de son affectivité. Nous voyons le monde avec ces filtres qui nous sont personnels
Autrement dit, je ne peux prétendre communiquer un aspect de LA réalité, mais seulement un aspect de MA réalité, vision conditionnée par MA perception du monde. Donc, si je veux réussir à bien communiquer, je dois ajuster mes intentions d'émetteur à la capacité d'interpréter de mon interlocuteur. Et mon interlocuteur doit pouvoir faire l'effort inverse. En d'autres termes, la communication parfaite suppose que je puisse parvenir à créer chez mon interlocuteur, la même perception des choses que la mienne.

LES SIGNAUX DE COMMUNICATION
L’homme peut utiliser un répertoire de signaux, participant de deux registres de communication : une communication verbale et une communication non verbale.
Ces deux registres ont une importance différente, un rôle et une signification propres.

Selon les travaux de Meharabian
La communication orale courante comprend trois composantes principales :
• le sens des mots
• l'intonation qui est la tonalité dans laquelle on prononce ces mots et qui va colorer affectivement ces mots
• enfin la communication non verbale ou gestuelle, ensemble d'expressions du visage, de gestes, de postures, de déplacements, qui accompagne la communication verbale.

Une communication optimale, ou réussie, permettrait à un message d'être compris à 100 %.
Or, si l'on s'efforce de chiffrer en pourcentages la part respective d'intervention des trois composantes dans la compréhension d'un message, on apprend que :
• le sens des mots compte pour 7 %;
• l'intonation pour 38 %;
• la gestuelle pour 55 %.
En situation d'émetteurs, nous sommes d'abord vus, ensuite entendus, puis éventuellement compris.

Donc, en communication orale courante, les informations prioritaires, et en tout cas les plus nombreuses, sont non verbales et visuelles.

En résumé, nous pouvons conclure différents principes :
Principe 1 : il n'y a pas de communication verbale isolée, elle s'accompagne toujours de communication non verbale
Principe 2 : en revanche, la communication non verbale peut, elle, exister isolément sans communication verbale
Principe 3 : même le silence ou le refus de communiquer s'accompagne d'une communication non verbale
Principe 4 : très souvent nous ne sommes pas conscients de notre communication non verbale.

QU’EST-CE QUE LE COLD READING ?
Le cold reading commence avec l'utilisation de l'espace autour de nous et le jeu subtil des déplacements à l'intérieur de cet espace. Il s'exprime aussi dans notre contact au sol, nos appuis, notre démarche. Il se manifeste dans nos postures, nos gestes, et se prolonge dans la mimique de notre visage…..
La gestuologie est véritable paralangage, qui accompagne, complète, interpénètre le message verbal, le renforçant ou l'affaiblissant.


UTILISATION EN MAGIE


Le cold reading peut nous aider à communiquer des sensations aux spectateurs, accompagné d’un boniment ou non (Nous avons vu auparavant que la communication non verbale était majoritaire dans un dialogue)
Il va donc nous aider à accompagner nos tours sans parole (en musique) et ceux avec boniment en complétant nos dires
Il va nous aider également à appréhender plus finement un spectateur et agir en conséquence dans nos routines

....
Le domaine d’application n’est donc pas négligeable
Rappelons que la majorité des voyants utilisent le cold reading afin de proposer des analyses très convaincantes pour le client, bon nombre de mentalistes l’utilisent aussi dans leurs spectacles
Revenir en haut Aller en bas
http://instants-magie.max2forum.com
 
Communication et cold reading
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprendre à devenir mentaliste autodidacte
» Le mentalisme est aussi un spectacle
» Travail sur la communication de Disneyland Paris
» Appel à communication - ICOM-CC - Textile - 8 et 11 novembre 2011
» I-réel : quand la communication horlogère a mis le turbo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSTANTS DE MAGIE :: Cold reading-
Sauter vers: