Psychologie et mise en scène des tours et routines de magie
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les deux composants du cold reading

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 31
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Les deux composants du cold reading   Mer 2 Juin - 10:13

Nous avons vu jusqu’à maintenant le cold reading dans son axe traduction de gestes selon l’état intérieur de notre interlocuteur
Nous allons voir dans cette partie les deux composants du cold reading à travers un exemple : L’étude de la gestuelle et les indices statiques

EXEMPLE DES LUNETTES
1. Les indices statiques
A. Les lunettes ont un coût que nous pouvons estimer (une marque prestigieuse par exemple) Cela nous donne des renseignements sur le statut social de porteur (Que nous validerons avec les vêtements, souvent en adéquation)
B. Les lunettes ont une forme, un style et une couleur qui nous renseigneront sur le trait de caractère principal de porteur ou ce qu’il veut refléter
C. Les verres peuvent être teintés, ce qui montre une personne qui se place en retrait
……

Dans les petites annonces de Elie Semoun, le personnage principal a une monture très imposante, ce qui accentue son aspect tourmenté. Essayez de l’imaginer avec des lunettes Ted Lapidus, le personnage changerait totalement au niveau du ressenti

Tous ces renseignements sont immuables, le spectateur ne va pas changer de monture de lunettes pendant votre spectacle. Nous sommes dans les indices statiques du cold reading

2. L’étude des gestes
La façon que nous avons de manipuler un objet utile peut être révélateur de notre état intérieur. Et nous revenons dans le thème des posts déjà publiés sur ce site
Par exemple, les porteurs de lunettes sucent souvent l'extrémité de leur branche.
Nous avons plusieurs significations à en tirer :

A. Un besoin premier de se rassurer (Le fait d’introduire un objet dans la bouche ou de le sucer est souvent le signe d’un besoin d’être rassuré)

B. Retarder le moment de prendre une décision et de se donner plus de temps pour y réfléchir.
Le geste d'ôter ses lunettes pour en essuyer les verres peut être également considéré comme un moyen pour la personne de gagner du temps et de mieux mûrir sa décision.
Lorsque ce geste intervient a la fin d'une discussion, la meilleure attitude à aborder de la part de la personne d'en face est de garder le silence. Le geste qui suivra sera généralement significatif de l'intention de la personne et permettra à son interlocuteur de répondre en conséquence s'il en comprend la signification.
Si, par exemple, la personne rechausse ses lunettes. Cela pourra signifier qu'elle veut examiner un peu plus les faits. Si elle replie les branches de ses lunettes et les pose à l'écart, cela pourra signifier qu'elle désire arriver à une conclusion.
Les individus utilisant des lunettes de lecture trouvent souvent plus pratique de baisser les lunettes et de regarder par dessus, plutôt que de les enlever. L'interlocuteur d'en face peut donc se sentir observé et jugé. Regarder de cette façon une personne peut la conduire automatiquement à un geste barrière, qu'elle signalera souvent en croisant les bras ou les jambes.
De nombreux porteurs de lunettes ont l’habitude de retirer leurs lunettes quand ils parlent et de les remettre quand ils écoutent. Si nous captons cette information, cela nous positionne bien mieux dans le contrôle de la conversation : Ne pas interrompre quand les lunettes sont retirées et parler quand elles sont rechaussées

Nous venons de voir dans cet exemple, les 2 composants principaux du cold reading
Les indices statiques sont souvent utilisés par les faux voyants comme base d’affirmations sur le passé ou le présent de leur interlocuteur. Ces renseignements sont associés à un discours vague et qui s’applique à tout à chacun.

Le cold reading est souvent associé dans l’esprit des profanes à un seul de ses thèmes et non les deux, pourtant, les deux sont complémentaires

ATTENTION QUAND MEME DANS NOS INTERPRETATIONS
Dans l’étude des gestes, il n’y a pas trop de risque de se tromper dans les interprétations, les pupilles qui se dilatent ou les jambes croisées en tant que geste de rupture de cohérence internes sont des informations objectives dues aux observations des chercheurs en cold reading. Nous partageons tous ces bribes de paralangages, ce qui nous rend objectif. C’est dans l’interprétation de plusieurs observations que nous pouvons déraper : que dire par exemple d’une personne aux jambes croisées qui nous regarde en souriant et qui recherche notre attention ?

Par contre,
Dans les indices statiques, attention de ne pas prendre nos propres gouts et convictions comme règle établie

Exemple d’erreur provenant de nos gouts : je suis un passionné de surf et je vois devant moi une femme avec un tee shirt Quick Silver ou Roxy, je ne dois pas en conclure obligatoirement qu’elle partage la même passion que moi, cela peut être juste un style qui lui plait.

Exemple d’erreur provenant de nos convictions : Je suis athée et je vois un curé devant moi parmi les spectateurs, il ne faut pas retenir comme indices statiques : facho, retrograde et pédophile, mais plutôt engagé, a l’écoute et ayant des convictions : Des définitions générales de la fonction que tout prêtre doit partager

Malheureusement, beaucoup de personnes teintent leurs lectures inconscientes des indices statiques d’idées reçues qui amènent à des rejets (voir la vision des malades du sida quand il a été découvert) ou au racisme entre autre

Dans le close up
La première sensation que l’on a de notre public est fondé sur les indices statiques, les informations du paralangage vont ensuite intervenir assez vite car les premiers signes nous montreront si les spectateurs sont intéressés, hostiles, en retrait….
La lecture du statut social ou socio culturel peut nous amener à présenter des tours qui utilisent des références adaptées, plutôt que d’autres
Le repérage de signes objectifs révélant une passion, une religion…. Peut nous amener à adapter notre boniment pour adresser des clins d’œil à ce spectateur, ce qui le rendra plus indulgent car partie prenante de ce qu’il voit

Je vous laisse trouver vos propres applications
Revenir en haut Aller en bas
http://instants-magie.max2forum.com
 
Les deux composants du cold reading
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» finition:résine ,métal,bois ???
» Apprendre à devenir mentaliste autodidacte
» Le mentalisme est aussi un spectacle
» J'aime deux choses
» editions des deux coq d'or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSTANTS DE MAGIE :: Cold reading-
Sauter vers: