Psychologie et mise en scène des tours et routines de magie
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cold reading et principe de conviction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 31
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Cold reading et principe de conviction   Mar 1 Juin - 23:33

Dans ce post, seconde notion avancée de cold reading qui se rapproche du principe de conviction et d’évidence déjà vu dans les posts de mise en scène

Prenons un exemple simple
1. Le spectateur choisit une carte qui est remise dans le jeu qui est mélangé, le magicien prend une carte en main sans la montrer au spectateur et demande à celui-ci quelle est la carte qu’il a choisi : Exemple le Roi de cœur

2. Le magicien regarde la carte et envoie des signes comme quoi tout ne va pas comme il le désire (Cold reading inversé)

3. Le magicien dit par exemple « Vous êtes sur, c’était le roi de coeur que vous aviez choisi »

4. Le magicien regarde sa carte en silence et envoie des signaux de mal être, d’interrogation ou de réflexions internes (Re cold reading inversé)

5. Le magicien dit « Et oui, c’était bien le roi de cœur » et lance le roi de cœur face en haut sur la table (Climax)

Analysons les phases du coté du spectateur (Ce que peut penser un spectateur lambda)
Phase 1 : Il n’a quand même pas pris ma carte alors que le jeu a été mélangé….

Phase 2 : Je perçois des signes qui me disent qu’il se passe quelque chose de non prévu, le magicien n’a pas une attitude normale. Mais attention, il me manipule peut être

Phase 3. Il semble y avoir un problème sur la carte qu’il a prise

Phase 4. Le problème semble être réel (Le silence après la question de confirmation est très important pour ancrer cette idée dans son esprit)

Phase 5. Climax, le spectateur se rend compte de sa manipulation et souvent ce n’est pas un effet de surprise mais un rire qui s’en suit

Il va retenir cette phase de gag et ne va pas remonter le tour, si nous parlons avec lui ensuite ce sera plutôt « Vous m’avez eu tout à l’heure, j’ai bien cru que vous aviez raté votre tour » plutôt que « Comment vous avez fait pour retrouver ma carte »
Pour lui, nous avons réussi une prouesse mais celle-ci bien qu’existante passe au second plan (Cela peut être gênant et tuer un tour selon l'effet que nous désirons produire, alors attention !!!)

Pour revenir à la notion de climax induit vu dans la catégorie mise en scène, nous lui induisons un plantage pour lui montrer un climax de réussite du tour. La phase de plantage est si marquante que le climax en est forcément diminué : Ce n’est plus, il a retrouvé la carte dans un jeu mélangé, mais plutôt, il m’a eu en faisant semblant de ne pas la retrouver

Le non verbal est plus profond et plus convainquant que le verbal. Si en phase 2, nous disons « Ce n’est pas possible…. » cela peut être vite considéré comme un boniment dans le tour, la gène non verbale est plus convaincante (Comme si nous cherchions nos mots ou réfléchissions pour nous tirer de ce mauvais pas)

Le spectateur (Surtout celui qui paye) va considérer que nous sommes infaillibles (La mécanique est bien huilée) mais il n’est pas contre nous voir nous planter (Il l’espère inconsciemment)

Dans cet exemple :
Phase 1 : Nous sommes LE MAGICIEN (Infaillible !!)
Phase 2 à 4 : Nous redevenons humain et faillible : Le spectateur vit quelque chose d’exceptionnel
Phase 5 : Nous redevenons LE MAGICIEN

Ce type de comédie sur le non verbal va avoir un avantage au second niveau
Le perturbateur va se réjouir du plantage et au final se méfiera dans les tours suivants (Je me suis fait avoir une fois mais pas 2) : nous le maitrisons
Le spectateur lambda va être désolé pour nous (Certains seront même mal à l’aise) et ensuite va rire au final pour libérer sa gène

Le cold reading nous a aidé à ce que le spectateur ait une conviction que nous avons raté notre tour. Pour beaucoup, les expressions ne trompent pas et le principe d’évidence est augmenté de ce fait

Attention à la frontière Cold reading et mime, si nous reflétons un mime, le spectateur ne croit pas à notre gène mais va considérer cette phase comme faisant partie du tour

SECONDE UTILISATION DU COLD READING EN MAGIE
Les tours sans parole, en musique ou nous utilisons le cold reading pour générer des émotions qui vont enrichir notre tour
Dans le cas des tours en musique ou silence, le mime qui est souvent une utilisation des notions de cold reading de façon exagérée peut être utilisé de façon très efficace


Nous pouvons n'avoir qu'un boniment non verbal dans un tour et celui-ci peut être aussi important que le verbal (J WD Hudson)
Revenir en haut Aller en bas
http://instants-magie.max2forum.com
 
Cold reading et principe de conviction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprendre à devenir mentaliste autodidacte
» Le mentalisme est aussi un spectacle
» Stone Cold Limited Edition Classic Deluxe Figure!
» RGM-79 GM Cold District - Zen Type
» The legacy of Stone Cold Steve Austin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSTANTS DE MAGIE :: Cold reading-
Sauter vers: